Ducati Sport desmo de compétition

 

 

 

Je sais c'est un monocylindre, mais avouez que la photo vaut le coup d'oeil ! Non seulement il a évité la chute, mais en plus il a fini deuxième malgré un départ raté. Les Scandinaves sont des spécialistes de la glisse...
Remarquer le cadre spécial.


                                                             

 

Dovizioso Ianone 1

 

Il y a quelques Sport desmo et de rares GTV ou Mototrans desmo plus ou moins préparées qui s'alignent en compétition. On en voit principalement dans le cadre de journées organisées par des Ducati Clubs et aussi dans les courses de cote d'anciennes.
En voici quelques unes.

Les plus prudents des gars qui courent avec ces motos ouvrent le moteur après chaque saison, c'est sûrement ce qu'il faut faire...parce que sinon les embiellages bloqués ou "descendus" avec les bielles qui passent à travers le carter sont monnaie courante.

Par contre pas de problème coté tenue de route à en croire le commentaire de ce correspondant Anglais:

"Ma premiere Duc était un 500 desmo.
Tenue de route d'origine que j'ai seulement retrouvé sur une Verlicchi TT2.
Keep up the good work !!!  "

 

Préparation

une superbe préparation


500sd-d-bellicault.jpg
La superbe 500 SD de Dominique B

 

 

      500 racing

préparation "Old Racing Team" remarquer le refroidissement d'huile "intégral" et le filtre à huile (bleu) déplacé

 

Les "faits d'armes" de ces machines en compétition n'ont pas laissé beaucoup de traces dans l'histoire. Je cite ce qu'en dit Marc Poels dans son article du n° 36 de "Desmo":

"En 1977, l’importateur français de l’époque, la S.I.M.M.O. revendiquait fièrement la première place au classement général des courses de côtes du Tour de France moto obtenue par la 500 SD pilotée par Georges Fougeray et préparée par St Jean Moto.

En Espagne les Twins parallèles fabriqués sous licence par Mototrans ont obtenu quelques résultats surprenants, comme en 1978 une victoire dans les 6 Heures de Calafat avec Mallol et Tejedo et une troisième place dans la course de côte de Santa Maria de Villalba avec José Coronilla.
(Toutefois, aux 6 heures de Calafat, une 500 Ossa passa la ligne d'arrivée en premier, mais elle fut pénalisée de 2 tours parce que les mécaniciens l'avaient poussée au démarrage après un ravitaillement)


500-mototrans-en-competition.jpg
En 1979, Gardoqui et Ojeda sur une 500 Twin battirent le record du monde de résistance (sic !) en tournant 307 heures d'affilée (soit 6 de mieux que le précédent), ainsi que ceux de vitesse moyenne, distance et consommation.

Pour le reste, ce modèle n'a pas laissé de très bons souvenirs à ceux qui en ont fait usage sur circuit, notamment dans le cadre de la coupe Ducati en Belgique..."


Cette coupe réservée 500 Sport desmo, réunissait des machines strictement de série (dont de nombreuses 500 couleur bleu et blanc) simplement dépourvues des accessoires routiers et équipées d'un carénage specifique. Les épreuves se sont déroulées en 77 et 78 et l'importateur Ducati qui organisait cette coupe ne comptait plus le nombre de moteurs remplacés...sous garantie !
Propos d'un ancien participant: "En coupe, 1 essai et une course: +/- 130km, c'était le maximum. Si pas de révision avant essai suivant, coussinet de bielle mort, terminé.
L'importateur sans solution a offert une garantie illimitée et se retrouvait le lundi matin avec plusieurs blocs devant sa porte!
Sur tous les gros freinages, la pression d'huile tombait à zéro et rouvrir à fond sans pression: pas bon ça..."

Une coupe Ducati identique a aussi été organisée en Allemagne à la même époque.

La 500 SS (photo ci-dessous): cette machine a été construite par l'usine en un exemplaire unique.
​Cette 500 SS desmo perdait son démarreur mais gagnait un radiateur d’huile dans le nez du tête de fourche et surtout des Del’lorto de 40 mm. Soupapes plus grosses (39 et 37 mm), piston haute compression et arbres à cames racing procurant une levée de soupapes augmentée d'un mm lui permettant d’afficher 61 hp à 10.500 rpm et d’atteindre la coquette vitesse de 220 km/h.
De plus elle disposait d'une transmission primaire à taille droite.

500 ss 4
Par contre, le kit racing a été produit en série limitée à l'occasion d'une éphémère "Ducati coppa" Italienne. Cette coupe organisée par l'usine en 77 à des fins de promotion n'a duré qu'une courte saison vu le faible nombre de participants (et peut-être le fort nombre de casses...). 
 

     500-desmo-en-course.jpg

 

500 GTV course       

la 500 GTV de course de Heiner (Allemagne) et une video de son essais au banc

 

 

Epicycle 720 racer 11

 Epicycle 720 racer
(cliquer sur la photo pour une version agrandissable)

Le summum de la préparation, construite pour les courses de côte par Pete Smith chez Epicycle Racing en Australie, elle développerait 100 hp. Il admet qu'elle est fragile...(source de la photo)
Une autre photo: remarquer entre autres modifications le système anti-plongée sur la fourche ainsi que l'alternateur et l'embrayage à sec, un sacré boulot !
Un petit calcul: 720 cc avec un alésage supposé de 80, ça fait une course de 74,5 au lieu de 52, c'est donc un vilebrequin spécial. Mais Epicycle Racing est spécialisé dans la préparation de Ducati pour la compétition et la fabrication de pièces spéciales.

 

                 

500 racing
 

Ducati 500.jpg Ducati-team-2011-r.jpg ducati-team-martini-r-jpg.jpg

Préparation italienne: remarquer les durites de graissage direct du vilebrequin.
Les bons préparateurs soignent le graissage de ces moteurs.

 

Une autre préparation Hollandaise en lien

 

 

Préparation mécanique:

Participer à des courses d'anciennes avec une Sport desmo est une façon de se faire plaisir pour un budget raisonnable.

C'est possible à condition de fiabiliser le moteur et d'apporter un minimum d'améliorations déjà citées dans la rubrique "mécanique".
Mais pour atteindre un meilleur niveau de fiabilité et de performance il convient d'aller un peu plus loin après un allègement en règle. Enfin, partez de préférence d'un moteur 500 desmo Mototrans bien plus souple et fiable.

 

N'étant pas spécialiste en la matière, je vous propose les. conseils d'un Australien qui a couru des années sur une 500 équipée d'un kit racing (61 cv à 10.000 t/min) quasi introuvable de nos jours. Il raconte que plus il allait vite et plus la moto était légère...elle valait  220 km/h et donnait du fil à retordre aux GSXR sur les circuits sinueux.
                                                                                                             

Allez donc voir "DM 500 racer"

Je traduis textuellement ce qu'il écrit: à partir d'une 500 SD de base (les parties en italique sont mes commentaires)

 1. montez des échappements racing (pas trop courts pour garder du couple, éventuellement 2 en 1, ça semble marcher mieux)

2. réalésez vos carburateurs de 3 à 4 mm ou montez des 36 mm

3. montez une paire de cornets pas trop courts

4. refaites un réglage de carburation

5. montez des bonnes bougies et bobines d'allumage et un allumage électronique

6. simplifiez le circuit électrique avec une bonne petite batterie

7. supprimez éventuellement l'alternateur (pour les épreuves courtes) ainsi que le démarreur et ses engrenages

8. remonter le niveau d'huile d'un centimètre et demi

9. montez un radiateur d'huile (intégral de préférence)

10.
allégez le cadre (on peut ramener le poids de 17 à 13 Kg)

11. mettez des ressorts d'embrayage plus durs (type 450 desmo), les disques lisses sablés donnent aussi d'excellents résultats, combinés avec des ressorts durs ils permettent d'utiliser de l'huile de synthèse sans que l'embrayage patine

12. montez de bons amortisseurs et des ressorts progressifs dans la fourche

Voilà: pour finir, mettez une petite selle, un carénage tête de fourche, des pneus et des plaquettes compétition, n'oubliez pas de mettre (beaucoup) de très bonne huile, avalez une dose d'adrénaline légale et amusez vous bien !

Et si par miracle vous dénichez des pièces du kit racing, sachez que l'arbre à cames rendra votre moteur très "pointu" (rien en dessous de 6500 rpm) et qu'à 10.000 rpm la fiabilité de l'embiellage devient très "limite"...
(remise à neuf fréquente impérative)

Enfin, si vous en avez les moyens, faites fabriquer une transmission primaire à taille droite (photo). Le kit racing en comportait une et c'est un des secrets de la fiabilisation de ces moteurs avec le radiateur d'huile et le niveau d'huile élevé.

 

 

 



500 Gérard Chabrol

 

Sûrement une des plus belles préparations: la 500 Sport desmo de Gérard Chabrol équipée, entre autres pièces "maison", d'arbres à cames racing, de pistons spéciaux et de carburateurs de 36.
Appréciez les carters allégés, le radiateur d'huile "maison à la Mototrans" et les jolies roues à rayons.
Assez pointue, elle prends 10.000 t/mn quand tout va bien...

(Gérard envisage de la réparer quand il sera réconcilié avec elle après un bloquage de vilebrequin)
Sur certains circuits elle a fait jeu égal avec les 500 Pantah
Victorieuse au 500 Swiss Classic Race au Paul Ricard en 1995

 

vas y Gérard !



au temps des mégaphones...

 

 

une 350 GTV (photo Jarno)

Le kick sur un machine de compétition permet de redémarrer facilement malgré la petite batterie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journées "Carole" Ducati Club de France

 

Hubert Jund

Sylvain Guenivet

Patrick Thierry

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jolie préparation allemande (remarquez l'échappement 2 en 1)

 

La superbe 500 SD de Jean Pierre:

 

"Bonjour G

Bravo pour ton site, sympa et bien documenté.  Je roule également en Ducati et avec mon vieux 500SD en démo.  Hélas plus depuis 2ans; bielle passée à travers le carter....
Mais bon, elle m'avait fait auparavant 4 pleines saisons sans y toucher.  Et quand ca marche, ca marche, roulant aussi en Pantah, je peux te dire qu'au niveau efficacité, elles n'ont pas à rougir.

Et puis j'ai pas d'excuse, je les connais ses sympathiques rétives; j'ai meme fait 2 saisons de promotion 500 en 77 et 78 (que de misères...) avec cette meme moto avant de la récupérer à l'état de tas de rouille en 2001...

Je te joins 2 photos, si cela t'interesse, une en action et une sur béquille.

Amitiés, et encore merci pour ton site."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo G.Chabrol

 

La 500 desmo de Laurent qui a terminé le Moto Tour
 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos d'époque Coupe Ducati Belgique

 

Patrick Orban coupe Ducati

 

Patrick Orban

 

    retrouvée 10 ans après...

 

Serge Van Cauvenberg et Willy Van Dan Borre en tête de course à Zolder lors des coupes Ducati Belgique en 1977 (merci Roland)

 

coupe Ducati Belgique 1

              

 

 

 

 

 

 

 

en bagarre avec les Kawasaki sur le circuit de Montlhéry en 77 ou 78

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                    Haut de page

Date de dernière mise à jour : 22/10/2019

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site